Inconditionnelle de

Nina Simone dont elle revendique l’héritage poétique et humaniste, élevée au Texas dans le culte du gospel et l’amour du blues, DEMI EVANS, chanteuse afro-américaine, fille du pianiste Bobby Bland, explore les registres soul et folk-pop sans oublier d’y ajouter une touche country, envoûtant le public avec une maîtrise de la scène consommée.

Qu’elle évoque l’innocence de l’enfance, la séparation, la mort ou le rôle de la femme dans notre société, qu’elle interprète son propre répertoire ou bien qu’elle aille puiser dans celui de quelques autres (notamment son vieux camarade Stevie Wonder), Demi fait vibrer l’émotion avec des accents de vérité qui ne trompent pas.

Elle jouit d’une importante popularité en Europe, en particulier en France où elle est plus reconnue qu’aux États-Unis. Elle a collaboré musicalement avec

Jean-Jacques Milteau. En 2007, elle se produit à Paris à L’Olympia.

Elle revient en 2013 avec un album intitulé « BIG OLD BLUE » toujours dans la tradition blues, rock, soul. Accompagnée du co-réalisateur et compositeur

Fred Morisset, elle collabore aussi avec le co-réalisateur et batteur David Salkin.

Elevée par sa grand-mère, Demi, née au nord de Dallas (USA), a découvert la musique à l’église tous les dimanches. C’est là, qu’elle a commencé à chanter. Après son déménagement à Los Angeles avec sa famille, elle débute une carrière de mannequin pour gagner sa vie. Peu disciplinée et avide de sorties nocturnes – mal vues dans le métier – elle se tourne vers la chanson grâce à sa rencontre, à Vienne lors d’un défilé, avec un musicien sud-africain déjà membre d’un groupe. Ce seront ses premiers pas sur scène.

Elle travaillera avec le DJ Sven Väth en Allemagne puis avec

Stevie Wonder lors de son retour aux USA. Elle quitte alors sa carrière de mannequin, qui l’avait conduite à Paris, Milan et Vienne sous la houlette de Jean-Paul Gaultier et Christian Lacroix et commence sa carrière de chanson en Europe. A Paris, elle travaillera avec le batteur de Paco Séry et avec l’harmoniciste Jean-Jacques Milteau.